Accueil du site > HISTOIRE > Histoire

Histoire

Vue fait partie du canton de Machecoul et est intégrée dans la communauté de communes «  Cœur Pays de Retz  » (Vue, Rouans, Cheix en Retz, Port St Père, Chéméré, St Hilaire de Chaléons, Ste Pazanne).

La commune, qui s’étend sur 1951 hectares dont 450 hectares de marais, est située à mi-distance de la métropole nantaise et des villes du littoral (Pornic et St Brévin). Elle compte 1444 habitants (population légale en vigueur au 1er janvier 2011).

Un peu d’histoire...

La commune de VUE, bâtie sur une île située entre Nantes et Pornic s’étend sur 1951 hectares dont 450 hectares de marais et comptait 1612 habitants au 1er janvier 2017.

Les premières traces de civilisation datent du Néolithique. Les premiers habitants furent les Celtes. Plus tard, à l’époque Gallo-romaine, les Gaulois entourèrent l’île d’une fortification, le célèbre « Murus gallicus » (9 m de large, 3 m de haut). Ils nommèrent la ville « Vidua ».

A l’extérieur du bourg, au lieu-dit La Blanchardais, existait un domaine seigneurial qui prit de l’ampleur au Moyen-Age et englobat le bourg.

Entre le VIIème et le IXème siècle, les moines Philibertins, venus de Noirmoutier, implantèrent sur le territoire de Vue, un lieu de culte dédié à Sainte-Anne.

Plus tard, l’église Saint-Philbert fût détruite par les Normands, puis reconstruite au XIème siècle à l’emplacement d’un ancien cimetière mérovingien.

Au cours de la Révolution Française, les paysans se rendirent à la Blanchardais pour convaincre Charles François Danguy, le dernier seigneur de Vue, de combattre à leur tête. Mais ce fût une défaite et le seigneur Danguy mourut le lendemain. L’église fût incendiée en 1793. Tous les biens du seigneur Danguy furent mis sous séquestre puis achetés aux héritiers par les Cossin de Chaources, négociants à Nantes. Après la guerre, en 1918, toute la propriété fut vendue par le marquis de Dion qui l’avait héritée de sa mère, née Cossin de Chaources.

L’église Sainte-Anne remplace l’ancienne église Saint-Philbert du XIème siècle.

Explication du blason

La muraille rappelle que le bourg était fortifié, de l’époque gauloise au XVIème siècle.

Les coquilles St Jacques représentent les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui, attirés par leur dévotion à Sainte-Anne faisaient escale à VUE.

L’enclume, le marteau et les pièces indiquent que l’on battait monnaie à VUE.

Quelques distances…

Distance par rapport au chef-lieu du département - Nantes : 35kms

Distance par rapport au littoral - Pornic : 20kms

Distance par rapport

- au canal de la Martinière : 5kms

- à la forêt de Princé : 5kms

Distance aéroport - Nantes Atlantique : 25kms

Distance desserte ferroviaire - Ste Pazanne : 16kms

Desserte routière - route départementale 723A